Les candidats bâtisseurs

schema_differents_ages (3)

Au cours d’une vie, des questions récurrentes se posent. Parmi celles-ci s’insère la problématique du logement. Au départ, il s’agit souvent de trouver la maison de ses rêves répondant à son budget, la construire ou la rénover en fonction de ses souhaits.

Cependant, les années passent, les besoins évoluent.

Le nouveau retraité recherche plus de sécurité et de confort ; l’apparition d’un handicap oblige à revoir l’agencement des pièces ; la vieillesse s’installe avec ses difficultés de déplacement et de dextérité.

Les personnes âgées ne sont pas les seules avoir des difficultés de mobilité. Toute personne peut être confrontée à un handicap, de manière ponctuelle ou parfois de manière définitive.

Nombreuses sont les personnes à se lancer dans des travaux, souvent lourds à réaliser. En effet, les logements « traditionnels » ne sont pas conçus pour être facilement et démocratiquement modifiés : pas simple de déplacer une paroi pour ré-agencer la salle de bains, dur dur de doubler l’escalier par un élévateur pour accéder aisément à l’étage, etc. Au final, c’est le logement qui provoque le handicap !

Plutôt que d’engager de gros travaux dans la maison, une alternative est de déménager. Malheureusement, trouver un logement existant adapté à ses besoins est une réelle gageure. Face à ces constats, ce concept de logements adaptables s’inscrit petit à petit dans le domaine de la construction.

Phrase en exergue : « Construire adaptable augmente donc indéniablement la valeur et la longévité des logements.» Parce qu’il vaut mieux prévenir que guérir.

A l’heure actuelle, un nouveau regard doit être porté sur la construction en elle-même : contrôlons notre
environnement plutôt que nos limitations physiques ou sensorielles! Le concept d’adaptabilité trouve ici tout son sens. Il s’agit de rendre possible, dès la construction du logement, sa transformation ultérieure. L’idée de base est de prendre en compte le caractère dynamique des besoins des occupants : on anticipe ici les transformations souvent inéluctables au cours du temps, que les personnes vieillissent, qu’elles deviennent à mobilité réduite ou que leur noyau familial évolue.

Dans ce cas, les logements ne sont donc pas destinés à l’avance aux personnes handicapées ou aux personnes âgées,etc. mais à chacun d’entre-nous.

La flexibilité ainsi assurée confère à tous les occupants une maîtrise durable et relativement aisée de leur lieu de vie. Il importe donc de faire des choix en amont de la construction de logements et d’intégrer l’adaptabilité dès la conception du projet (ou lors de grosses rénovations) : réserver des espaces de circulation et des aires de manoeuvres, prévoir l’extension d’une chambre, anticiper la suppression de murs, accoler la salle de bains aux toilettes, etc. Un logement ainsi pensé laisse la porte ouverte à toutes les adaptations possibles.

Bien que le coût à la construction puisse légèrement être plus élevé que celui du logement traditionnel (maximum 1% des coûts de construction, principalement dû au fait que le logement peut nécessiter une plus grande surface au sol), les avantages et bénéfices à long terme sont nombreux.

La flexibilité d’un tel logement permet de donner une réponse rapide aux changements de mode de vie et de
nombreux déménagements peuvent ainsi être évités. En facilitant le maintien à domicile des personnes âgées, on répond à une demande récurrente des aînés qui rechignent à emménager dans une maison de repos. Cela permet même de réaliser des économies dans le secteur des dépenses sociales !

En outre, les logements adaptables sont souvent considérés par leurs occupants comme plus sécurisants et plus confortables. Ce sentiment provient de l’espace offert dans ces habitations mais aussi de la facilité d’utilisation et de la dimension ergonomique de tous les aménagements : les couloirs permettent de circuler aisément avec des sacs remplis de provision, les fenêtres sont facilement atteignables, les portes sont assez larges, le bac de douche ne doit plus être enjambé, etc. Toutes les éventuelles difficultés sont gommées et la facilité d’usage est prépondérante.

Au vu de tout cela, on peut dire qu’un logement adaptable est un logement conçu pour y grandir, vivre et vieillir sereinement. Bref, c’est un logement « pour toute une vie ».